Sujets A-Z‎ > ‎

Gastro-entérite

La gastro-entérite est un motif de consultation fréquent à l'urgence.

La majorité des cas sont d'origine virale... et donc très contagieux pour l'entourage! 
Le lavage fréquent des mains est donc essentiel pour éviter le transfert d'un individu à l'autre.

Le site suivant du Gouvernement du Québec donne des conseils intéressants sur la Gastro-entérite.
Le MSSS a également publié un guide d'aide à la décision pour les patients concernant la gastroentérite (en 2e page du document).
L'Hôpital Ste-Justine a également un dépliant traitant de la gastro-entérite chez l'enfant.
Je vous encourage à les consulter.

La principale complication de la gastro-entérite est la déshydratation et parfois ce qu'on appelle les désordres électrolytiques (problèmes avec l'équilibre de certains sels dans l'organisme).
C'est pour cette raison qu'il est important de bien s'hydrater pour compenser les pertes.
En général, je conseille aux patients de boire et manger de petites quantités à la fois mais souvent. On évite ainsi de trop stimuler ce qu'on appelle le "péristaltisme" des intestins qui pourrait augmenter la diarrhée, tout en s'hydratant suffisamment. Il est essentiel de boire suffisamment pour compenser les besoins de base + les pertes occasionnées par la diarrhée.

Pour réhydrater tout en évitant les désordres électrolytiques, il est en général suggéré d'utiliser des solutions de réhydratation orale.
Les solutions commerciales sont généralement suggérées car parfaitement équilibrées. Il existe également des "pops" ou vous pouvez en créer à la maison, pour que le froid cache un peu le gôut et que ce soit plus facile, particulièrement chez les enfants. 
Si l'enfant ne tolère pas le goût, vous pouvez envisager en 2e choix une solution de réhydratation faite maison, mais il faut faire très attention aux proportions, car cela pourrait créer des problèmes électrolytiques graves en cas d'erreur.
Une étude parue en mai 2016 démontrait que le jus de pomme dilué de moitié avec de l'eau pouvait également constituer une alternative chez les enfants souffrant de gastro-entérite légère, sans déshydratation prononcée, dans le contexte Canadien.

Il faut éviter les boissons sucrées comme solution de réhydratation orale et reprendre progressivement une alimentation normale.

Si vous-même ou votre enfant éprouve de la difficulté à boire ou s'alimenter suffisamment ou que vous présentez des signes de déshydratation tels que la diminution des larmes, bouche sèche, urines foncées (ou diminuées significativement), il est préférable d'être réévalué rapidement. 

Les infections virales ne répondent pas aux antibiotiques. De plus, un des effets secondaires les plus fréquents des antibiotiques est de causer de la diarrhée, en détruisant une partie de la flore bactérienne normale des intestins. 
S'il s'agit d'une infection virale, la diarrhée devrait rentrer dans l'ordre par elle-même, en général entre 1 et 3 jours, bien que dans certains cas, la diarrhée persiste parfois jusqu'à 7-14 jours !

On ne fait pas d'analyse et culture des selles dans tous les cas de diarrhée. C'est très peu utile pour la majorité des cas. Par contre, en présence de certains critères cliniques, il est possible qu'une culture de vos selles ou autre analyse soit effectuée. Cela prend en général quelques jours avant d'avoir les résultats. Dépendant des critères cliniques et de votre état, il est alors possible que des antibiotiques soient ou non prescrits. Il faut savoir que plusieurs diarrhées bactériennes vont rentrer dans l'ordre sans antibiotiques et qu'il y a même davantage de complications à donner des antibiotiques face à des bactéries en particulier.

Comments